dimanche 14 février 2016

S.A.M. a dit... Üru, le chasseur d'ombre...! #1

J'ai la chance d'avoir des filles qui écrivent, j'ai demandé à Amélie (14 ans) de créer une histoire racontant le nouveau personnage que je crochetais.. et voici le résultat:

Je suis Üru...


Je suis Üru, fils d'Athos et de la sorcière Ül. 


Mon teint est basané, caractéristique des peuples qui vivent dans le pays de l’hiver éternel.


Fils de sorcière, j'ai hérité du don de perception... rien dans mon entourage ne m'échappe... je peux lire en chaque être vivant ses émotions! Ce pouvoir effrayait mon clan et c'est pour cela que je fus banni! Privé de tout soutien, j'ai dû apprendre à survivre par moi-même. Ce que je vais vous raconter, c'est LE jour, le jour où tout a basculé.

Ce jour-là, la piste que je suivais m'avait menée plus près que je n'aurais dû de mon village natal. Cela faisait des jours que je suivais ce renne solitaire et bientôt ma traque allait se terminer. Après des jours de cavale, le renne s'épuisait et allait bientôt s'arrêter. Alors que je m'élançais, lance à la main, pour terrasser l'animal, une vague de terreur m’arrêta net. Ce n'était pas celle de l'animal que j'allai tuer... non. Celle-ci était beaucoup plus puissante, elle ne pouvait provenir que d'humains.
Je tournais la tête vers le village et je la vis: une bête immense et noire, tellement grande qu'elle cachait le soleil, plongeant le village dans la nuit la plus totale.
Cette bête avait faim, terriblement faim et maintenant, pour elle, le repas était servi. Un écho de révolte naquit en moi, la confiance m’habitait. Déterminé, j’avançais jusqu'à faire face au monstre. Une chaleur bienfaisante m’envahit soudain. Je levais ma lance, une lumière aveuglante m'entoura, je savais quoi faire. J'armais mon bras et brusquement projetais mon arme vers l'obscure animal. A peine l'eut-elle atteint qu'il s'évapora, ne laissant derrière lui qu'un nuage de souffre comme preuve de son existence. Les villageois sortirent peu à peu de leur cachette. Il n'y avait plus traces de peur ni de haine dans leur regard, mais une profonde admiration, et du respect. Désormais, j'étais l'un des leurs...


Je suis Üru, fils d'Athos et de la sorcière Ül, et désormais, je suis le nouveau chaman, je suis le protecteur de la tribu,


je suis le chasseur d'ombres.

4 commentaires:

  1. tout un magnifique inuit....magnifique uru...j'adore...

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Merci Mélanie, je le dirais à ma grande, ça lui fera très plaisir. Belle journée à toi.

      Supprimer